Les énergies renouvelables : état des lieux et perspectives

L'énergie thermique des mers : ETM

Imaginée déjà par Jules Vernes (lire "Vingt mille lieues sous les mers) et développée par Paul Delorme (fondateur de la société Air Liquide) dans les années 1920, l'"Énergie Thermique des Mers" (ETM) permet de tirer de l'énergie en jouant sur l'écart de température entre la surface (chauffée par le Soleil) et le fonds des océans en zone tropicale. C'est une source d'énergie renouvelable stable, disponible 24h/24 et chaque jour de l'année.

L'ETM repose sur le même type de technologies que celles utilisées en géothermie moyenne énergie. Un cycle binaire utilisant un fluide volatil s'adapte à un cycle thermodynamique de production d'électricité. Le rendement global du procédé dépend principalement de l'écart de température entre les eaux de surface et les eaux profondes. En zone tropicale, avec le procédé ETM, la zone d'ébullition serait la couche surfacique de la mer, qui descend à 4°C au-delà de 1 000 m.

Température des océans et profondeur
Température des océans et profondeurInformationsInformations[1]

Cependant le débit d'eau froide nécessaire est très élevé (environ 2 m3/s par MW produit) car les rendements de conversion sont faibles, de l'ordre de 3%. Le potentiel annuel maximal s'évalue à près de 80 000 TWh. L'énergie thermique des mers est une forme d'énergie de faible densité et lourde en investissement. Les États-Unis, le Japon et l'Inde sont parmi les pays les plus actifs dans ce domaine avec des installations pilotes.

ComplémentRessource brute de l'énergie solaire captée annuellement

La ressource brute de l'énergie solaire captée annuellement par les océans est estimée à 400.1015 kWh. Les zones tropicales disposent des "meilleurs gisements".

Différences de température des océans entre la surface et une profondeur de 1 000 m
Différences de température des océans entre la surface et une profondeur de 1 000 mInformationsInformations[2]

Les figures ci-dessous présentent quelques caractéristiques de ce type d'installation.

ComplémentUn projet ETM sur l'île de la Réunion et en Martinique

La Région Réunion, DCNS, un groupe français intervenant dans le domaine de l'armement naval, et l'Université de La Réunion ont signé le 22 mars 2012 une convention pour engager un partenariat de recherche sur l'énergie thermique des mers (ETM). Un prototype du système de production d'électricité, a été livré en février dernier par DCNS à la Région Réunion. L'île se dote ainsi d'une plate-forme d'expérimentation de pointe pour les énergies marines. Mais elle n'est pas la seule. Une autre région d'outremer, la Martinique, s'est aussi lancée dans l'aventure : une centrale pilote ETM de 10 MW de puissance devrait y voir le jour à l'horizon 2015.

Pour de plus amples informations sur le projet de la Réunion :

  1. Source : Cours Master Énergie Solaire UPVD - Régis Olives

  2. Source : NREL et http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Temperaturunterschiede_Ozeane.png

PrécédentPrécédentSuivantSuivant
AccueilAccueilImprimerImprimer | RETOUR VERS LA LISTE COMPLÈTE DES MODULES | - Université de Perpignan - Via Domitia - Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'IdentiqueRéalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)