Les énergies renouvelables : état des lieux et perspectives

Les biocarburants de 3ème génération

L'obtention de substances lipidiques (triglycérides) à partir de microalgues permet de synthétiser des "Algocarburants".

C'est probablement à partir des cultures de microalgues, d'un point de vue théorique 30 à 100 fois plus efficaces que les oléagineux terrestres d'après certains auteurs, que des agrocarburants pourront être produits avec les meilleurs rendements, rendant ainsi envisageable une production de masse (par exemple pour l'aviation), sans déforestation massive ni concurrence avec les cultures alimentaires.

Exemple de bioréacteur permettant la culture d'algues pour la production de biocarburants de 3e génération
Exemple de bioréacteur permettant la culture d'algues pour la production de biocarburants de 3e générationInformationsInformations[1]

Le rendement de conversion de l'énergie solaire en biomasse par les microalgues est meilleur qu'avec les cultures terrestres mais reste très faible, de l'ordre de 1,5%.

D'après Y. Christyi in «Biodiesel from microalgae», Biotech Adavances, 2007 :

« Pour remplacer les carburants utilisés au USA par du biodiesel issu de plantes terrestres, il faudrait une surface supérieure à celle du pays. »

« En comparaison les micro-algues ne demanderaient que 2% du territoire, dans des déserts, avec de l'eau de mer comme source liquide. »

Cependant l'huile de microalgue est très loin d'être compétitive sur le marché.

La culture de microalgues nécessite de très importants apports en engrais et en substances chimiques afin d'inhiber la croissance des bactéries et autres micro-organismes qui ont tendance à envahir les bioréacteurs ou les bassins.

  1. Source : web

PrécédentPrécédentSuivantSuivant
AccueilAccueilImprimerImprimer | RETOUR VERS LA LISTE COMPLÈTE DES MODULES | - Université de Perpignan - Via Domitia - Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'IdentiqueRéalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)